Apaise ta relation à l’alimentation !

Partager sur facebook
Partager sur pinterest
Partager sur email

Le système d’activation réticulaire : qu’est-ce que c’est ?

SAR
système d'activation réticulaire
pensées positives

Est-ce que tu connais le système d’activation réticulaire – ou le SAR ? Probablement pas, ce n’est pas un nom que l’on utilise très souvent dans une conversation de tous les jours…

D’ailleurs, ce n’est pas quelque chose de très connu tout court, à moins de s’intéresser aux neurosciences.

Pourtant, il gagnerait à être plus connu, car il a un pouvoir incroyable sur notre bien-être et notre bonheur.

Mais qu’est-ce que c’est au juste ? Pourquoi je t’en parle ? Et comment peux-tu le mettre à ton service, au quotidien, pour améliorer ta qualité de vie et atteindre tes objectifs ?

fonctionnement du cerveau SAR

Le système d’activation réticulaire (SAR) : qu’est-ce que c’est ?

Le système d’activation réticulaire est une structure nerveuse du tronc cérébral qui joue un rôle important à différents niveaux :

  • sommeil/veille ;
  • battements du cœur ;
  • motivation ;
  • appétit ;
  • contrôle de la conscience ;
  • etc.

Mais il a également la responsabilité d’apporter à notre conscience ce qui est important pour nous. Et ce qui est important pour nous, c’est nous qui le décidons.

En fait, le SAR est comme un intermédiaire entre notre subconscient et nos croyances, nos pensées, nos désirs.

Chaque jour, nous recevons des millions d’informations (cognitives, visuelles, sensorielles, olfactives, émotionnelles, etc.). Le SAR est comme une sorte de gardien, à l’entrée de notre cerveau, qui va filtrer ces informations pour ne garder que celles qui nous intéressent.

Et là où ça devient captivant, c’est que lesdites informations intéressantes, elles le sont parce que nous l’avons décidé. Elles sont en lien direct avec nos croyances, nos intérêts, notre vécu, etc.

Quel est l’impact du SAR sur nous ?

Le SAR cherche en permanence, dans la réalité, ce qui nous fait réagir. Que ce soit positivement ou négativement. Il cherche tout ce qui génère de l’émotion :

  • un coucher de soleil,
  • un conflit,
  • une rencontre,
  • etc.

Toutes les émotions que nous vivons de façon intense seront jugées comme importantes. Elles donneront l’information au SAR de nous mettre le plus souvent possible en contact avec ce type de réalité.

Prenons un exemple plus concret (je suis sûre que tu as déjà vécu ce type de situation) : imaginons que tu souhaites acheter un camping-car pour partir en vacances en famille facilement, où tu veux. Tu commences à te renseigner sur les modèles, les marques, les options, etc. On parie combien que tu vas avoir l’impression de voir des camping-cars partout après ?

Eh bien il ne s’agit pas du tout d’une coïncidence. Tout le monde ne s’est pas mis à acheter soudainement des camping-cars. C’est le SAR qui est à l’œuvre. Il choisit de porter à ton attention ces informations, parce qu’elles font désormais partie de ce qui est important pour toi.

Est-ce que ça veut dire que notre réalité est biaisée ?

loi de l'attraction et systeme d'activation réticulaire

Le pouvoir du SAR sur nos croyances et notre mode de vie

Sans toutefois aller jusque là, on peut cependant reconnaître la place importante du SAR dans la façon dont nous construisons notre réalité. En effet, le SAR va sélectionner – et ne porter à notre conscience – que les informations fidèles à nos croyances.

Cela veut dire que, selon ce en quoi tu crois, selon ce qui est important pour toi, le SAR y prêtera une attention particulière. Et il se concentrera dessus pour filtrer les informations qui arrivent à ton cerveau.

Tu me vois venir ?

En comprenant cela, tu saisis encore plus l’importance d’accorder ton attention et de nourrir tes émotions concernant les objectifs que tu souhaites atteindre, les scénarios que tu aimerais vivre, plutôt que sur la frustration de ne pas les avoir encore atteints.

Que ce soit à propos de l’alimentation saine ou pas, d’ailleurs.

Reprogrammer son cerveau pour une vie plus douce

Le SAR va donc confirmer et renforcer nos croyances et nos pensées. Cela peut nous convenir ou pas. Puisqu’il nous envoie les informations qui vont dans le sens de ce que l’on croit, eh bien on pense avoir raison et on continue dans la voie initialement choisie…

Ainsi :

  • une personne qui pense qu’elle n’arrivera pas à perdre du poids ne verra que les embûches ;
  • une personne qui croit que la médecine naturelle est inefficace ne verra que des arguments qui vont dans ce sens ;
  • une personne qui trouve que son boulot est nul ne verra que les mauvais côtés ;
  • une personne qui croit dur comme fer en son projet verra toutes les opportunités qui s’offrent à elle ;
  • et ainsi de suite.

Si nos croyances influencent la manière dont on perçoit la réalité (avec le concours du SAR), cela veut dire aussi qu’on peut les orienter dans la direction que l’on souhaite.

Et ça change tout !

On peut alors décider, consciemment, de modifier petit à petit nos croyances et nos intérêts vers ce que l’on désire au fond de nous.

Si tu rêves de basculer progressivement vers une alimentation plus saine, alors ça vaut le coup de t’attarder un petit peu sur ton système d’activation réticulaire. Observe-le, remarque les informations qu’il t’envoie.

En prenant conscience de ce sur quoi ton attention est attirée, tu pourras prendre plus facilement conscience de ce que tu peux modifier pour atteindre tes objectifs.

le SAR

Le système d’activation réticulaire en bref

Le SAR est un sujet passionnant. Dès que l’on commence à regarder du côté du cerveau et de l’inconscient, on peut découvrir beaucoup de choses.

J’espère que tu comprends un peu mieux ce qu’est le SAR. Peut-être même qu’il t’arrivera de l’utiliser dans une conversation de tous les jours maintenant.

Pour résumer : le système d’activation réticulaire est un ensemble de fibres neuronales qui jouent – notamment – un rôle d’intermédiaire entre les informations extérieures et celles qui arrivent au cerveau.

Il influe directement sur notre système de croyances en filtrant ce qu’il juge inutile ou pertinent, basé sur ce que nous pensons important.

Il est alors intéressant de le nourrir de nos rêves, de nos objectifs et des émotions que l’on souhaite ressentir.

Si le thème des croyances et de l’émotionnel dans la nutrition et la relation à l’assiette t’intéresse, alors tu devrais aimer mon livre « Mon assiette et moi ». Il parle d’alimentation émotionnelle, de psychonutrition, il contient également plein d’idées de recettes saines, etc. Bref, tu ne vas pas t’ennuyer !

6 réponses

  1. Ah voilà qui éclaire.. ce que j observe chez moi chez d autres.. l intérêt de la reprogrammation
    Des approches thérapeutiques ou thérapeutes à recommander pour accompagner au changement ?

  2. C’est peut-être pour ça que depuis que je me suis intéressé à la crusine prôné par la naturopathe Irène Grosjean que je me désintéresse des protéines animales, céréales et aliments cuits.

  3. Merci pour l explication du “SAR”
    Je voudrais m’y intéresser un peu plus, pourriez vous me indiquer un livre ou autre support ?
    Bien cordialement
    Valérie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site internet utilise des cookies pour un moment fabuleux :-)

Get Product Sample & Free Consultation With Our Experts

Maecenas imperdiet ac lacus ac convallis. In urna lorem, pellentesque id sagittis lacinia, vestibulum metus, vitae hendrerit.