Apaise ta relation à l’alimentation !

Partager sur facebook
Partager sur pinterest
Partager sur email

Sortir de l’obsession alimentaire : la fin d’un tourbillon infernal ?

compulsions
thought-catalog-743576-unsplash
obsession

Comment sortir de l’obsession alimentaire ? Comment en finir avec ce tourbillon infernal ?

Certaines l’expérimentent tous les jours : « Je vais manger, j’ai envie, j’ai faim, j’angoisse, je me sens seule, non, je ne peux pas manger, je dois perdre du poids, je dois maigrir, merde, c’est l’été, qu’est ce que je suis grosse, je n’y arriverai jamais, c’est trop dur, je vais juste en manger un bout, si je rentre les fesses quelques fois, ça va partir, je ferai attention demain, je commence lundi, non, je ne dois plus y penser, j’ai faim, non, j’ai envie, mais je dois suivre mes envies, si je me frustre, ce sera pire, comment faire, je n’y arrive pas, je ne m’aime pas, et personne ne m’aimera, demain, je commencerai demain… »

Le rapport au corps et à la nourriture sont des sujets complexes et délicats. On va essayer de comprendre ensemble comment ça fonctionne, pour comprendre comment en sortir.

Comment commence l’obsession alimentaire ?

Certaines tombent dans l’obsession de la nourriture dès l’allaitement, ou pas.

D’autres commencent à expérimenter à l’adolescence.

Pour d’autres encore, ça vient suite à un régime pour perdre juste deux petits kilos : « tu serais tellement plus jolie avec quelques kilos de moins, un peu moins de cellulite, un ventre plus plat, etc. » de la part d’une maman, d’un petit ami, d’une copine. Alors qu’aujourd’hui, on le sait, les régimes ne fonctionnent pas.

Pour d’autres encore, c’est suite à un coup dur, une rupture, un harcèlement moral et pour les dernières, c’est une difficulté à trouver sa place ou son identité, à mettre ses limites.

Comment se traduit-elle ?

Et puis, pour toutes c’est pratiquement le même chemin, la dégringolade au cœur d’une obsession sans fin. Avec des conséquences visibles ou pas, mais dans tous les cas douloureuses : anorexie, hyperphagie, boulimie, grignotages incessants, surpoids, troubles physiques, acidité, stress, etc.

C’est alors souvent parti pour les régimes, les craquages, les lâcher-prises, les « je recommence lundi », les points, les jours « sans » et ceux « avec », les pensées qui tournent.

Et c’est toujours difficile de sortir de l’obsession alimentaire. Pourquoi ? Tout simplement parce que ça devient la réponse à tout :

  • à la tristesse,
  • à l’angoisse,
  • à la solitude,
  • au stress,
  • au contrôle sans fin,
  • aux réussites,
  • aux fêtes,
  • à l’ennui,
  • au vide,
  • à tout.

Et quand on arrête de manger tout le temps, eh bien, commence la lente descente dans l’enfer de l’obsession, de la pensée bloquée, ressassée, le contrôle incessant, la tristesse et la frustration.

Mais alors, y a-t-il même une solution ?

Comment sortir de l’obsession alimentaire ?

Impossible d’en sortir ? Non. On peut sortir de l’obsession alimentaire, on peut arrêter les compulsions alimentaires et sortir de ces souffrances.

Pour chacune, l’histoire est différente et les portes d’accès sont variées. Pour chacune, le chemin est différent. Mais pour toutes, il requiert bienveillance et douceur. C’est indispensable.

Il y a des hauts et des bas, des tours et des détours parfois. Et puis, des petites victoires qui s’accumulent et portent vers un autre chemin, plus calme et apaisé.

L’alimentation comme stratégie d’adaptation est un magnifique outil pour apaiser ce qui est vécu, par une partie de nous, comme insoutenable. Cette partie gardienne fait un travail magnifique. Et donc, on ne va pas la supprimer, la forcer, la violenter pour qu’elle se taise et ne fasse plus son job.

Si c’était le cas, une autre stratégie d’adaptation prendrait le dessus : l’alcool, le jeu, le sexe, le shopping, la drogue, etc.

Que ce soit par :

  • la Pleine Conscience,
  • un rééquilibrage alimentaire,
  • un travail en psychonutrition,
  • par un changement de paradigme relationnel,
  • ou encore une modification dans sa façon d’être au monde

Il existe pour chacune une façon de transformer sa relation à l’alimentation, à son corps, à son image. 🙂

Ce qu’il faut retenir

Tu l’auras compris, sortir des obsessions alimentaires c’est possible. Le chemin sera peut-être long, peut-être semé de quelques embûches, mais il est accessible. Pour toi aussi. À condition de le décider et de s’armer de patience et de bienveillance.

N’hésite pas également à t’entourer de personnes qui sont bonnes pour toi. Qui te font du bien. Parce qu’on y arrive rarement seule. Et que c’est bien de demander de l’aide.

J’ai créé un accompagnement spécialement pour sortir des obsessions et des compulsions. Pour arrêter de manger ses émotions. Pour apprendre à accueillir ses sensations et écouter son corps. Ce programme s’appelle Love.Your.Food et tu peux le découvrir ici si tu le souhaites.

À écouter : mon podcast sur L’Origine des Compulsions Alimentaires

sortir de l'obsession alimentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site internet utilise des cookies pour un moment fabuleux :-)

Get Product Sample & Free Consultation With Our Experts

Maecenas imperdiet ac lacus ac convallis. In urna lorem, pellentesque id sagittis lacinia, vestibulum metus, vitae hendrerit.