Fais la paix avec ton assiette
Retrouve ta silhouette

Pourquoi les régimes ne fonctionnent pas ? Voici 5 raisons

pourquoi il faut arrêter les régimes
les régimes hypocaloriques ne fonctionnent pas
stop aux régimes amincissants

Si tu es ici, c’est que tu as certainement déjà suivi un régime, ou pensé à en démarrer un. Et quand je dis régime, j’entends régime restrictif – ou régime hypocalorique – pour perdre du poids.

Alors ma mission avec cet article, c’est de te convaincre de ne (plus) jamais avoir envie de commencer une diète pour affiner ta silhouette. Fini. Terminé. À la poubelle. Et je vais t’expliquer pourquoi.

Voici 5 raisons qui montrent que les régimes ne fonctionnent pas ( et même qu’ils aggravent la situation).

1. La diète engendre un déséquilibre hormonal (et ce n’est pas bon)

Quand tu attaques un régime amincissant, tu as tendance à te priver de familles entières d’aliments comme les noix (on y reviendra), les féculents, etc., dans le but de perdre du poids.

Mais en agissant ainsi, tu prives également ton corps de bons nutriments dont il a besoin. Cette privation entraîne alors un déséquilibre hormonal, qui a lui-même un impact direct sur la perte ou la prise de poids.

Et ça, on ne le dit pas assez.

En effet, le bon fonctionnement de ton organisme est, entre autres, géré par des hormones comme la leptine et la ghréline, deux hormones qui régulent la satiété et l’appétit.

La leptine, par exemple, est ce qu’on appelle une hormone anorexigène. Cela veut dire que quand elle est produite, elle dit à ton corps « OK, c’est bon, tu n’es plus obligée de manger ». Elle contrôle la satiété.

Mais alors, si cette hormone est totalement déréglée, que se passe-t-il ?

Elle ne peut plus faire son travail correctement, les sensations alimentaires sont perturbées, tu vas te mettre à manger plus, à être dans des craquages et de l’alimentation compulsive.

Pas top comme calcul… Mais ce n’est pas tout.

2. Les régimes hypocaloriques mettent ton corps en mode survie

Les régimes amincissants vont également générer beaucoup de stress pour ton corps, à cause de la restriction et de la privation de nourriture. Et cela va déclencher deux conséquences importantes.

La première, c’est que ton corps va se mettre en mode famine, en mode réserve. Il se rend compte qu’il ne reçoit plus autant de carburant. Sa quantité de nourriture a diminué, mais lui, il doit continuer à fonctionner au même rythme.

Il va alors enclencher son système de protection afin de dépenser moins d’énergie (puisqu’il en reçoit moins) et de stocker plus de réserves, pour éviter la famine !

Résultat, tu vas extraire plus d’énergie des aliments que tu consommes, et tu vas en utiliser moins lors de tes activités.

De plus – deuxième conséquence – le stress va également augmenter le taux de cortisol (l’hormone du stress). Le cortisol favorise la production d’insuline qui elle va augmenter le stockage, bref ! C’est un cercle vicieux.

Et le corps dans tout ça, il n’est pas fou, il se souvient.

perdre du poids sans régime

3. Les régimes finissent par créer une résistance à l’amincissement

Évidemment, s’il a vécu ce traumatisme une fois, ton corps n’a pas envie de l’expérimenter une deuxième fois. Il dit stop.

Régime après régime, ton métabolisme finit par bâtir une résistance à l’amincissement.

Alors, tu te dis peut-être :

  • « ce n’est pas grave, je vais avoir un petit peu plus de volonté cette fois » ;
  • ou bien « je vais forcer un peu plus » ;
  • ou encore « je vais tenir un peu plus longtemps ».


Mais ça, ça ne fonctionne jamais ! Je le dis et je le répète, l’alimentation n’est pas une question de volonté. Parce que ça vient toucher des émotions, mais aussi des systèmes de régulation automatique.

Je t’en dis plus.

4. Les restrictions alimentaires court-circuitent les systèmes de régulation automatique

Dans ton cerveau, tu as des systèmes de régulation automatique :

  • le système homéostatique ;
  • et le système hédonique.


Grâce à eux, la prise alimentaire est gérée de manière naturelle, innée et sans contrôle nécessaire de ta part.

Le problème, c’est que quand tu suis un régime pour perdre du poids, quand tu te forces à ne pas manger ceci ou cela, quand tu ajoutes du contrôle dans ta prise alimentaire : tu chamboules l’équilibre et le bon fonctionnement de ces systèmes automatiques.

Résultat : la régulation ne se fait plus naturellement, tu as envie d’aller vers plus de nourriture, vers des aliments plus gras, plus nourrissants, plus « apaisants » (coucou le pot de glace au chocolat), etc.

Ce dérèglement aggrave un phénomène que tu connais peut-être, celui qu’on appelle yoyo – prise de poids, perte de poids, prise de poids, et ainsi de suite.

5. L’élimination de certains aliments entraîne la disparition de micronutriments essentiels à la perte de poids

Je pense que tu commences à comprendre pourquoi les régimes ne fonctionnent pas et pourquoi je veux te convaincre de ne (plus) jamais l’envisager.

Il y a un dernier point que j’aimerais aborder avec toi dans cet article (qui rejoint le premier), c’est celui du manque de bons nutriments, comme les omégas 3 qui se trouvent dans les noix ou les poissons gras ou encore le magnésium qui se trouve dans beaucoup d’aliments dont le chocolat, les céréales, etc.

Et comme dans les régimes habituels, généralement tu restreins tes calories, tu consommes rarement ce genre d’aliments. Résultat : tu te prives de ces nutriments.

Et cela ne déclenche pas seulement un déséquilibre hormonal. Cela t’empêche aussi de perdre du poids parce que ces nutriments absents de l’assiette t’aident de manière invisible à gérer ton poids d’équilibre.
En les supprimant, tu obtiens finalement l’effet inverse de celui souhaité avec un régime.

Mais tout cela, ce n’est que d’un point de vue physiologique.

Pourquoi les régimes ne fonctionnent pas ?

En effet, tout ce qui précède fait partie de ce que j’appelle le 1er colimaçon : le fonctionnement du corps et le contenu de l’assiette.

Mais les régimes peuvent ne pas fonctionner pour tout un tas d’autres raisons liées aux émotions, aux habitudes de vie, aux croyances de chacune…

Je les aborde  dans les 2 autres colimaçons :

  • Les émotions et les relations
  • Les comportements et les croyances

Car oui, il est possible de perdre du poids sans régime. Pour mieux appréhender toutes ces notions, j’ai créé la Méthode des 3 colimaçons™. Elle prend en compte tous ces axes dans leur globalité pour t’aider à sortir des régimes pour de bon. Elle t’amène en douceur à changer ta vision de la perte de poids et des compulsions.

Je te laisse la découvrir ici si tu souhaites plus d’informations : en savoir plus sur les 3 colimaçons™

Voici d’autres suggestions de lecture qui peuvent t’intéresser :

épingle pinterest - pourquoi les régimes ne fonctionnent pas ?
Partager sur facebook
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site internet utilise des cookies pour un moment fabuleux :-)

Get Product Sample & Free Consultation With Our Experts

Maecenas imperdiet ac lacus ac convallis. In urna lorem, pellentesque id sagittis lacinia, vestibulum metus, vitae hendrerit.