Fais la paix avec ton assiette
Retrouve ta silhouette

Les bonnes résolutions : sont-elles si bonnes que cela ?

tenir ses resolutions
les bonnes résolutions
résolutions de la nouvelle année

Le Nouvel An rime avec ? Les bonnes résolutions, bingo ! Chaque année, c’est le même refrain. On se promet de se remettre au sport, de mieux manger ou d’arrêter de fumer. Alors, en décembre – tant que le mois de janvier n’a pas encore commencé – on se permet des excès.

C’est vrai après tout, « on a bien le droit de profiter avant de se serrer la ceinture, non ? »

Ouch… Il est précisément là, le hic, tu ne trouves pas ?

Pourquoi se lâcher maintenant pour se restreindre plus tard (certainement avec une bonne dose de culpabilité) ? Est-ce vraiment ça, se faire du bien ? Est-ce vraiment le but des bonnes résolutions ? Y a-t-il d’autres alternatives plus douces et plus efficaces ? (Oui).

Le problème des bonnes résolutions

Avec la fin d’année qui approche, tu trouveras une abondance de contenus expliquant comment choisir ses résolutions pour 2022, comment tenir ses bonnes résolutions, ou encore comment atteindre ses objectifs, coûte que coûte.

Mais si ça coince, si c’est si difficile de tenir ses bonnes résolutions sur la durée, c’est parce qu’elles sont toujours liées à la volonté. Or, notre réservoir de volonté n’est pas sans fin. Nous entrons donc dans un processus complexe, souvent teinté d’un mélange de frustrations et de culpabilité.

Mouais, je suis d’accord, ce n’est pas le top.

Le chemin est pénible, la motivation baisse à vue d’œil, nous finissons souvent par nous demander pourquoi nous nous infligeons tout cela. Nous en venons à nous focaliser sur ce qui ne va pas, sur ce qui n’est pas agréable. Et c’est exactement ce qui fait persister cet état d’inconfort.

Sauf que notre cerveau n’aime pas quand c’est inconfortable.

Différence entre envie et motivation

Il préfère toujours aller vers le connu, vers l’agréable. C’est sa manière de nous protéger du danger.

C’est pour cela que nous cédons si souvent à la tentation, que nous parlons de « craquage » (même si je déteste ce mot). Pourquoi ? Parce que le chemin de la récompense immédiate est très puissant.

Nous avons besoin de ressentir des émotions agréables pour vivre. Et le cerveau nous les offre dès que le chemin de la récompense est activé et qu’il libère la dopamine à flot.

Alors, oui ! Quand ça fait 3 semaines qu’on se tape des brocolis vapeur et 150 burpees tous les soirs, on a bien envie d’un petit pot de glace pour récompenser tous nos durs efforts qui ne montrent toujours pas de résultats visibles. Je connais bien ça…

Mais ce n’est pas la bonne réponse pour autant.

L’envie – ou la volonté, ou la récompense immédiate – est coincée dans le présent. C’est maintenant que ça se passe. À l’inverse, la motivation – ou l’intention – nous projette vers l’avenir. Elle nous connecte à notre désir profond et à nos valeurs.

Elle sort du schéma frustration / récompense, ancré dans le présent.

résolutions et intentions

Remplacer les résolutions par les intentions

Les intentions ont un pouvoir plus fort, plus doux et plus durable. Elles sont aussi beaucoup plus personnelles.

Je parie que quand je te parle de bonnes résolutions, tu penses rapidement à quelques exemples, pas vrai ? En revanche, quand je te parle d’intentions, c’est peut-être moins évident ?

C’est parce que nous devons prendre le temps d’y réfléchir, en profondeur. Les résolutions sont souvent soufflées (voire imposées ?) par la société, par notre entourage… « Il faut perdre du poids, manger plus de légumes, diminuer le café, etc. ».

Or, elles ne nous correspondent pas toujours. Presque jamais, en fait.

T’es-tu déjà demandé pourquoi tu veux perdre du poids ? Est-ce vraiment là ton intention ? Ou bien est-ce une stratégie qui cache un autre besoin (être aimée, te sentir intégrée, retrouver de la légèreté, te sentir bien dans ton corps…) ?

L’intention cherche plus loin.

Le pouvoir puissant de l’intention

Elle questionne ton « pourquoi ».

Là où les (bonnes) résolutions sont dans la modification, l’effort ou le sacrifice, l’intention est dans l’honnêteté, l’accompagnement, la recherche du bon pour soi.

L’intention amène à se projeter vers le soi que nous désirons devenir, entretenir et voir grandir. Elle aide à adapter nos habitudes, notre quotidien, mais aussi notre pensée vers plus de positif, de respect et d’authenticité envers soi.

Nous ne sommes plus dans l’attente de quelque chose d’extérieur « je serai plus heureuse quand… » Mais nous cheminons avec notre désir, un pas après l’autre, vers une expérience de réussite, en célébrant toutes les victoires le long du chemin.

Poser une intention nous pousse alors à nous demander sincèrement et avec bienveillance ce que nous nous souhaitons à nous-mêmes. Notre pensée attire notre situation, je parlais déjà de cette notion dans mon article sur le système d’activation réticulaire.

« OK, mais comment je m’y prends ? »

Comment se reconnecter à soi et à ses intentions ?

D’abord, ça ne se décide pas à la va-vite, le 31 décembre au soir avec une coupe de champagne à la main. 🤪

Pour poser tes intentions, je t’invite à te réserver un temps rien que pour toi, seule et au calme. C’est un vrai moment d’introspection et de réflexion. Essaie alors d’imaginer la personne que tu désires être dans 5 ans, 10 ans, 15 ans…

  • Qui est-elle ?
  • Qu’est-ce qui la rend heureuse ?
  • Quelles sont ses valeurs ?
  • Quelles sont les situations (désagréables aujourd’hui) qu’elle ne vit plus ?
  • etc.


Puis détermine une intention précise (ou un objectif à long terme, si tu es plus familière avec ce mot), en accord avec ces rêves et ces valeurs. Mais n’oublie pas d’identifier les freins et les obstacles que tu vas certainement rencontrer.

Les freins sont souvent liés à nos croyances et nos conditionnements, mais aussi à notre environnement. Par exemple, « tante Françoise qui me propose si gentiment une part de tarte qu’elle a cuisinée elle-même » sera certainement un obstacle à surmonter dans mon choix de diminuer le sucre.

Alors, les ignorer ne nous rend pas service. Au contraire même, mieux vaut les intégrer à notre voyage vers nos intentions.

Mais je sais que c’est parfois un sacré challenge !

C’est ton cas ? Tu sens que tu as besoin d’être accompagnée ? Tu ne sais pas par où commencer ? Tu n’as pas tellement envie de cheminer seule sur cette aventure inconnue ? « Mon journal et moi » sera ton allié !

J’ai pris un an pour le construire en fonction des retours de ma communauté. C’est un agenda virtuel que tu peux commencer quand tu veux et qui est constante évolution. Une fois que tu te l’es procuré, il va évoluer avec toi et tes attentes ! Oui, je te l’accorde, c’est magique.

C’est non seulement un agenda mais aussi un journal de bord et un guide avec des citations, des expériences, des recettes, bref, un mix de ce qui te permettra de réussir cette année et toutes celles à venir avec plus de conscience et de sérénité 🙂

C’est une ressource très complète qui t’accompagne au quotidien pour t’aider à te connecter à ton intention et non à ta volonté. Tu atteindras tes objectifs dans la douceur et avec joie ! Parce que comme tu le sais, si le chemin n’a pas le goût de la destination, c’est que ce n’est pas le bon 😉

Partager sur facebook
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site internet utilise des cookies pour un moment fabuleux :-)

Get Product Sample & Free Consultation With Our Experts

Maecenas imperdiet ac lacus ac convallis. In urna lorem, pellentesque id sagittis lacinia, vestibulum metus, vitae hendrerit.