Partager sur facebook
Partager sur pinterest
Partager sur email

Et si manger gras vous faisait
perdre du poids ?

avocat
barre de céréales
olives

Et a contrario manger léger vous ferait grossir

Vous vous dites probablement que je suis folle. Ça fait des années peut-être que vous essayez de faire attention, de manger moins gras, d’aller vers des produits allégés et ça marche, vous perdez du poids. Du moins, jusqu’à ce que votre volonté flanche et que vous vous ruiez sur les collations de votre gamin ou au night shop du coin.

Et donc vous vous dites que si vous n’arrivez pas à perdre du poids et à retrouver cette silhouette grâce à laquelle vous seriez heureuse, ce n’est que parce que vous n’avez pas de volonté et que vous ne tenez pas assez longtemps à coups de shakes protéinés, smoothies vitaminés ou ersatz allégés.

Et si la réalité se trouvait ailleurs? Et si justement vous n’arriviez pas à perdre du poids, voire que vous en preniez, parce que vous mangez trop léger? Ben oui, parce que quand vous mangez trop léger, le corps panique. Il a derrière lui des centaines d’années de diète forcée qui l’ont mis sacrément en danger. Et donc, il va lutter contre le « moins » plutôt que contre le « trop ». 

Quand vous mangez en-dessous de vos besoins, au début, il est indulgent, il vous laisse faire. Mais si vous persistez, il va se rebeller et va aller dans le sens opposé. Il va se mettre en mode « économie d’énergie » et va donc fonctionner avec moins de calories. Du coup, vous mangez moins mais vous dépensez moins, ça enclenche un cercle vicieux.

Hum, pas top comme calcul.

Faire régime dérègle tout

Faire régime, vous savez que ça ne fonctionne pas pour perdre du poids mais en plus, ça dérègle tout. Depuis les hormones de la faim et de la satiété jusqu’aux neuromédiateurs qui gèrent vos humeurs (et après on s’étonne de ne pas avoir le moral quand on mange trois feuilles de salade…) en passant par plusieurs opérations métaboliques nécessaires et fondamentales.

Ah oui, parce que quand on veut perdre du poids, souvent, on a envie que ça aille vite et donc on coupe tout. On passe d’un espace où on s’autorisait beaucoup (trop?) à un désert calorique qui ne compte même pas le minimum vital. Du coup, on coupe souvent dans les graisses (parce que c’est bien connu les graisses, c’est mal). Sauf qu’en fait les graisses, elles sont nécessaires pour perdre du poids 🙂

Alors, oui, pas toutes les graisses. Certainement pas celles des chips, des frites, ou du hamburger en mode fastfood.

Mais celles des noix, du poisson, des avocats, du beurre…

Vous êtes sûre Madame?

Oui, oui, certaine même 🙂

Par exemple les omégas3 aident à la perte de poids par leur action sur la lipolyse (dégradation des graisses corporelles), ils favorisent la satiété et freinent les mécanismes de synthèse et de transport des lipides. Ils sont également anti-inflammatoires. Et on sait que l’inflammation de bas grade n’est pas un facteur facilitant la perte de poids.

Nous avons besoin de toutes les graisses qui se trouvent à l’état brut dans les aliments que la nature nous propose: les saturés, les mono-instaurés, les poly-insaturés.

De plus, quand vous consommez des produits allégés en graisses, vous pouvez être sûre qu’il y a eu des ajouts d’additifs et de sucre (ou d’édulcorant, et c’est pas mieux), ce qui non seulement encrasse votre organisme mais de plus dérègle à nouveau le fonctionnement physiologique de votre corps.

Saturés

Charcuteries
Produits laitiers
Viandes
Noix de coco

Mono-insaturés

Olives
Canard
Volaille
Avocat
Oléagineuses

Poly-insaturés

Poissons
Pourpier
Noix
Colza
Chia – Lin
Spiruline

oeufs et champignons
rougets

Concrètement ?

Veillez à manger des graisses de chaque catégorie, par exemple des oeufs, du jambon ou du fromage le matin, de la viande ou du poisson le midi et des noix, du pourpier et de l’huile de colza le soir.

Je vous invite à consommer au moins 2 càs d’huile crue à chaque repas, que vous versez directement sur vos légumes vapeur, votre salade ou votre poisson. Consommer les graisses crues vous aide à en garder tous les nutriments.

Attention, les huiles se conservent idéalement dans des bouteilles de verre foncé, au frigo et pas trop longtemps si elles sont riches en omégas3 car ils sont sensibles à l’oxydation.

Vous pouvez aussi prendre un complément d’omégas3 avec votre repas du soir (sauf contre-indication médicale, vérifiez auprès de votre médecin ou de votre nutrithérapeute).

Évitez autant que possible les graisses trans et les graisses cuites à haute température comme les chips ou les fritures en tous genres. 

Conclusion​

Si vous choisissez bien vos ingrédients, les matières grasses sont un atout pour garder ou retrouver la santé et pour maintenir votre poids d’équilibre.

Elles jouent aussi un rôle important dans la palatabilité de votre repas et vous permettent d’atteindre la satiété.

Certaines sont importantes pour lutter contre l’inflammation de bas grade et vont favoriser la lipolyse (omégas3), d’autres pour la synthèse de vos hormones (cholestérol), ou pour l’équilibre de votre peau (omégas6).

Tout l’enjeu est de choisir des aliments bruts ou peu transformés, d’en manger suffisamment et de garder de bons rapports. Si vous doutez de vos choix, n’hésitez pas à en parler à votre médecin ou votre nutrithérapeute.

8 réponses

  1. Bonjour,
    Jusque là je prenais mes compléments alimentaires d’oméga 3 avec les autres d’ailleurs le matin, il semble préférable de les déplacer au soir?
    Je lis que la cuillère d’huile est nécessaire aux repas ça inclus le matin également?
    Merci.
    Rachel

    1. Hello Rachel, personnellement, je prends du gras à chaque repas mais ça peut être sous différentes formes. J’essaye d’équilibrer. Les conseils que je vous donne ici ne représentent bien entendu que l’avis d’un courant en nutrithérapie mais en effet, les omégas3, je les place plutôt le soir.
      Le matin, je vais parfois manger du beurre, parfois, des noix du Brésil, parfois un mix de noix ou encore un produit plus gras comme de l’avocat, des oeufs ou du fromage.
      C’est vraiment à vous de voir et surtout d’alterner.
      Je garderais dans tous les cas de l’huile d’olive et de colza crue dans vos différents plats…

  2. Bonjour si bots arrivez à me booster je vous donnerai une médaille mais est ce qu’en confinement on peut arriver a quelque chose de bien?

    1. 🙂 Quel que soit le moment, il y a toujours moyen de prendre soin de soi… 🙂 Je vous invite à découvrir mon livret offert et à découvrir mes différents articles…

    1. Bonjour,
      Il suffit d’aller sur la page d’accueil de site https://genevievemahin.be/
      Tout en bas, il y a un encadré à cet effet, où il faut encoder votre prénom et adresse mail et puis cliquer sur « Je reçois mon livret offert ».

      Belle journée,
      Stéphanie

  3. Bonjour,
    Ci-dessus, vous classez les oléagineux dans les graisses mono-insaturés et les noix dans les poly-insaturés… Mais les noix ne font-elles pas partie des fruits oléagineux?

    1. Bonjour Béatrice, oui tout à fait, les noix font partie des oléagineuses et elles contiennent des acides gras mono insaturés mais ce sont les oléagineuses les plus riches en oméga3, d’où le passage de colonne 🙂

Répondre à Wolska Bozena Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Get Product Sample & Free Consultation With Our Experts

Maecenas imperdiet ac lacus ac convallis. In urna lorem, pellentesque id sagittis lacinia, vestibulum metus, vitae hendrerit.