Différences entre Weight Watchers et la Méthode des 3 Colimaçons™

Les 3 colimaçons

Impossible de parler de régime et de perte de poids sans penser à Weight Watchers. Leader sur le marché, la méthode WW semble populaire et appréciée. Mais est-elle vraiment efficace ? Est-elle sans danger pour la santé ? Quelles sont les différences entre Weight Watchers et la Méthode des 3 Colimaçons™ ?

C’est ce que je te propose d’explorer dans cet article. Évidemment, je prêche pour ma paroisse et mon avis ne peut pas être à 100% objectif. Cela dit, je pense que certains arguments sont intéressants à entendre si tu envisages l’une ou l’autre méthode.

Perdre du poids, changer ses habitudes alimentaires, modifier sa relation à l’alimentation… Ce n’est pas anodin. Prends bien le temps de te renseigner et de suivre ce qui te parle, à toi. Rien ne presse.

weight watchers (WW)
différences entre WW (Weight Watchers) et les 3 colimaçons

Qu’est-ce que le régime Weight Watchers ?

Pour bien comprendre, revenons rapidement à la base : en quoi consiste Weight Watchers ?

Ce régime propose de manger de tout, sans imposer ou interdire aucun aliment. Mais à une condition : ne pas dépasser son nombre de points journaliers (appelés PersoPoints™) calculés pour chaque personne, selon un algorithme.

Chaque aliment comptabilise un nombre de points plus ou moins élevé selon sa catégorie, son nombre de calories, s’il est composé de fibre, d’acide gras, de protéines, de sucre, etc.

En fonction de tes habitudes de vie, tes goûts, ton activité physique et autres critères, tu te vois attribuer un nombre total de points à consommer par jour. Tu peux donc manger ce que tu veux, tant que tu renseignes le nombre de points consommés à chaque repas, sans dépasser ton total autorisé…

Et la méthode des 3 Colimaçons™ alors ?

Qu’est-ce que la méthode des 3 Colimaçons™ ?

La méthode des 3 Colimaçons™, c’est celle que j’ai mise au point, après avoir galéré pendant des années à enchaîner les régimes (dont WW, évidemment). Je n’arrivais jamais à suivre une diète jusqu’au bout : je craquais souvent, puis j’abandonnais.

Et je ne te parle pas de l’effet yoyo…

Bref, j’ai pris le problème à la source, j’ai beaucoup travaillé sur moi et j’en suis venue à trouver une solution qui était beaucoup plus adaptée à mes envies, mes goûts, mais aussi mes besoins et le fonctionnement de mon corps.

La méthode 3 Colimaçons™ propose donc un retour à une alimentation apaisée et gourmande grâce à 3 piliers (les 3 colimaçons) :

  • Le fonctionnement du corps et le contenu de l’assiette
  • Les émotions et les relations
  • Les comportements, les habitudes et les croyances

Elle prend en compte l’alimentation dans sa globalité (la relation que tu entretiens avec elle, ton environnement, tes habitudes de vie, tes croyances, les besoins de ton corps, l’image de soi, les pensées, etc., etc.)

3 différences majeures entre WW et les 3 Colimaçons™

1. Les points

Je parle de différences majeures entre Weight Watchers et les 3 Colimaçons™ parce qu’évidemment, il y en a davantage. Mais je me concentre sur les principales.

À commencer par le comptage de points. Toute la méthode WW est basée sur le nombre de points, alors que dans celle des 3 Colimaçons™, il n’y a aucun point, tu ne comptes rien.

Je ne sais pas si tu as déjà essayé WW, mais personnellement, cette histoire de points finissait par prendre toute la place dans ma tête. J’étais obsédée et je ne pensais plus qu’à ça (« comment je peux gagner plus de points ici, ou là ? », « mince, j’ai dépassé les points hier, il faut que je me rattrape aujourd’hui », « attends, je suis invitée à l’apéro avec les copines, mais est-ce qu’il me reste assez de points ? » … ).

Cela finissait par engendrer plus de stress que de confort dans mon alimentation.

2. La restriction cognitive

La restriction cognitive est également une différence de taille entre ces 2 approches pour perdre du poids.

Avec WW, le nombre de points limite les quantités de ce que tu « peux » manger. Tu ne t’alimentes plus parce que tu as faim ou parce que tu as besoin/envie de telle ou telle nourriture, mais parce qu’il te reste des points.

Tu entres donc en contrôle cognitif permanent. Or, c’est l’un des meilleurs moyens pour souffrir, craquer, culpabiliser et abandonner. C’est ce que j’explique dans mon article L’alimentation : ce n’est pas une question de volonté.

Il est possible de faire autrement. Et tu t’en doutes, tu ne trouveras pas de restriction cognitive dans la méthode des 3 Colimaçons™.

3. La chronobiologie nutritionnelle

La troisième différence majeure entre Weight Watchers et les 3 Colimaçons™ est l’utilisation de la chronobiologie nutritionnelle.

Rapidement, la chronobiologie nutritionnelle consiste à adapter ses repas en fonction des besoins du corps selon le moment de la journée. Par exemple, ton corps a besoin d’un repas riche et protéiné le matin pour bien démarrer la journée.

À l’inverse, il a besoin d’une assiette plus légère le soir pour se détendre et se préparer au sommeil.

La chronobiologie nutritionnelle est bien présente dans la méthode des 3 Colimaçons™, elle permet au corps de fonctionner correctement, de retrouver de l’énergie, un sommeil réparateur, stopper les fringales et les grignotages, etc.

En revanche, elle est absente de la méthode WW, qui se concentre sur le nombre de points et non la répartition alimentaire.

Mon avis sur WW

Mon avis sur Weight Watchers n’est pas catégorique.

Je pense que cette approche est intéressante pour les personnes qui sont perdues avec l’alimentation, qui n’ont pas reçu les clés pour bien comprendre tous les enjeux. Elle permet de remettre de l’ordre dans les différentes catégories d’aliments, celles à privilégier et celles à limiter ou éviter.

En revanche, ce que je trouve dommage, c’est qu’elle laisse complètement de côté l’aspect émotionnel de l’alimentation. Elle n’explore pas du tout la relation à l’assiette, le pourquoi d’une prise alimentaire parfois inadéquate, les sensations de faim (souvent perdues), etc.

Pour moi, une approche alimentaire qui prend en compte uniquement ce qui entre et ce qui sort est forcément incomplete. C’est beaucoup plus complexe que cela.

Pourquoi tu n’arrives pas à perdre du poids avec Weight Watchers ?

Je ne peux pas affirmer avec certitudes les raisons qui expliquent pourquoi tu stagnes avec WW. Beaucoup de paramètres sont à prendre en considération.

En revanche, tout ce que j’ai dit plus haut peut amener des pistes de réflexion. De plus, une autre hypothèse me semble intéressante : avec Weight Watchers, tu dois renseigner tes points dans l’application à chaque repas pour suivre où tu en es dans ton quota de la journée, ce que tu peux encore manger, etc. Le problème que je vois là, c’est le manque d’autonomie et de compréhension de son fonctionnement.

En se reposant sur une aide extérieure pour tout compter à notre place, il est difficile de devenir actrice de notre alimentation et de gagner en indépendance. Il est difficile de comprendre :

  • pourquoi il vaut mieux manger ça le matin ou plutôt au goûter ;
  • pourquoi se gaver de légumes est mauvais pour le système digestif ;
  • quand on a vraiment faim et quand on peut s’arrêter de manger ;
  • etc.

 

Alors, si tu veux comprendre tout ça, si tu veux reprendre ton alimentation en main, si tu veux te sentir apaisée avec ton assiette, si tu veux sortir des régimes pour de bon, la méthode des 3 Colimaçons™ sera ta meilleure alliée ! Tu peux cliquer ici pour la découvrir.

Partage cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.