Recette de bouillon de volaille Façon Taty Lauwers

Gene

Gene

Bouillon de volaille Taty Lauwers

Que ce soit pour aider un lendemain de veille ou pour se faire du bien, pour aider ses intestins ou ses articulations, le bouillon est the soup to eat.

La recette varie selon les familles, les cultures, les âges et surtout celui du capitaine.

Certains critères sont indispensables pour réussir un bouillon de volaille et notamment le fait de commencer avec de l’eau froide, d’utiliser un acide lors de la cuisson et d’utiliser des os d’animaux (viande, poulet, poisson).

Qu'y a-t-il de bon là-dedans ?​

Élaine Gottschall, Taty Lauwers, Raymond Peat, Natasha Campbell sont assez d’accord: le bouillon est souverain dans le traitement des inflammations. La gélatine, issue des os, cartilages et ligaments est remplie de nutriments qui aident à mieux digérer et d’acides aminés différents de ceux contenus dans le muscle animal. Parmi ceux-ci la glycine, reconnue comme neurotransmetteur “inhibiteur” qui favorise le sommeil, une rémission plus rapide lors d’accident cardiaque, facilite l’apprentissage et la mémorisation et soulage l’inflammation. Elle peut également prévenir ou soulager les dégâts liés au stress oxydant, au diabète, à la surcharge calcique etc. Riche en glucosamines et chondroétines, le bouillon apaise également les douleurs liées à l’arthrose.

Le bouillon est souverain dans le traitement des inflammations.

Bouillon de volaille gourmand

Ingrédients (6l environ)

Recette

Cette recette vient de mon livre publié aux Éditions Racine, Mon assiette et moi.
Si tu veux te le procurer, avec le journal de bord, tes bonus et les mises à jour, tu peux le retrouver en cliquant ici…

Partage cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À lire aussi :